Journée de vol à voile, CVV Itxassou

Une belle journée du mois d'Août 2017, avec des pompes
du soleil et une belle ambiance en fin de journée.
photos de Skyler.

Comments

2016 Vœux 2017

Bonjour à vous tous vélivoles Itxasoards
Un mixte de photos sur l'année 2016.




En espérant une année 2017 avec des conditions de vol superbes.

Comments

Un All Black Laché dans les airs du Pays Basque

Le dernier scoop du CVV Itxassou.
Lors d'une journée tourmentée, météologiquement parlant, un New Zélandais a survolé le 5/11/2016, le village d'Itxassou pour la première fois de son existence.
Tout c'est passé à merveille le planeur et le pilote sont revenus à bon port sans aucun soucis, pour preuve le sourire après cette première, du protagoniste
:
M.Dyson Clovis
clovis_portrait
Bravo, et beaucoup de vol ici et dans son pays la Nouvelles Zélande.
Merci à notre instructeur Yvan.

Comments

Météo les fronts chauds froids

QUE REPRESENTENT LES FRONTS EN METEO


Ils constituent la zone perturbée. La perturbation nuageuse est matérialisée sur les cartespar: un secteur chaud, un secteur froid, un secteur Occlus.


• Comment sont représentés les fronts sur une carte ?
meteo front chaud.pdf

L'air chaud se déplaçant plus vite que l'air froid et ayant une densité plus faible, s'élève au-dessus de l'air froid antérieur. Ce soulèvement provoque un refroidissement par détente et, par voie de conséquence, la vapeur d'eau contenue dans cet air se sature formant ainsi une masse nuageuse. Ces nuages constituent le front chaud.

meteo front froid.pdf

L'air froid postérieur se déplaçant plus vite que l'air chaud et avant une densité plus forte, s'infiltre sous l'air chaud et rravoque un soulèvement de celui-ci. L'air chaud soulevé se - - üt par détente. La vapeur d'eau de cet air se condense former une masse nuageuse qui constitue le front froid.



OCCLUSION
meteo occlusion

La masse nuageuse est maintenant piégée entre l'air froic antérieur et l'air froid postérieur. A cet endroit, les précipita tions sont souvent fortes et continues.


• Nuages liés au front chaud dans une masse d'air stable
meteo strato.pdf

Dans une telle masse d'air, au passage du front chaud, les pluies sont faibles ou localement modérées. Les plafonds sont généralement bas et les visibilités médiocres.


Comments

météo initiation, lecture de carte


Que sont les centres d'action ?
meteo
source livre "météo du vol à voile et du vol libre"


Sur les cartes météorologiques, la ligne isobare 1015 hPa est toujours représentée par un trait plus gras pour mieux la localiser. Elle est la frontière entre les hautes pressions et les basses pressions.

Suivant la position à laquelle on est situé par rapport à ces centres d'action, la masse d'air a des caractéristiques bien déterminées en température, en humidité et surtout en stabilité ou instabilité.

Comments

CARL Maitrisé

Un nouveau aficionado de CARL




AU MOMENT OU L'INSTRUCTEUR YVAN LE LAISSE TOUT SEUL, ON VOIT UNE PETITE INQUIETUDE SUR LE VISAGE DE JEAN JACQUES

IMG_0031

RIEN A VOIR AVEC SON GRAND SOURIRE APRES SON RETOUR SUR TERRE SANS SOUCIS AUCUN.


IMG_0032

DONC A L'ANNÉE PROCHAINE JEAN JACQUES ET BRAVO POUR AVOIR ETE LACHÉ SUR CARL

Comments

Baptêmes de l'air au CVV Itxassou

ULM itxassou.pdf
Baptêmes de l'air pour les écoliers


Dimanche 2 octobre, il règne une grande effervescence au Centre de vol à voile d’Itxassou. Dix-neuf enfants de la commune vont toucher de près les nuages à l’occasion du passage du tour aérien solidaire « Les Ailes du partage » organisé chaque année par l’association Les Citoyens du ciel. Gabriel Dartaguiette, pilote instructeur, membre de l’association a'ainsi proposé aux enfants d’Itxassou de bénéficier de vols « découverte » à bord dULM.
19 élèves en vol
Les pilotes locaux du Centre de vol à voile et de l’Aéro-club Basque se sont immédiatement associés à cette action. Les écoles ont joué le jeu et diffusé l’information auprès des élèves, 19 d’entre eux se sont lancés !
La météo, bienveillante, a permis aux quatre ULM de s’envoler dans un ballet incessant sous l’œil des parents. C’est une grande aventure ! Certains n’étaient jamais venus sur le terrain de vol à voile. Quelle découverte !
Il faut écouter les consignes de sécurité expliquées par les bénévoles, faire une carte d’embarquement, la donner aux pilotes, et enfin monter à bord de ces oiseaux aux belles couleurs. Les enfants sont tous redescendus avec un sourire lumineux, plusieurs ont décidé d’être pilotes plus tard... de nouvelles vocations sont peut être nées !
Ce bonheur, les dirigeants du club et le responsable de la mairie Bernard Jouin, l’ont ressenti et c’est autour d’un goûter offert par la mairie que tous ont partagé passions du vol et humanisme. Expérience à renouveler tant l’ambiance festive était partagée.
Joseph Maya

Comments

Vol de Pente planeur 5

TECHNIQUE DE PILOTAGE PLANEUR DANS LES DIFFERENTES PHASES



Pasted Graphic

1 la ligne droite
2 Virage d’éloignement
3 Fin du virage d’éloignement
4 Retour à la pente
1/ La ligne droite
C’est la partie où l’on gagne le plus d’altitude.
La trajectoire doit être maintenue parallèle à la crête et à une distance raisonnable de celle-ci (50 m). Le regard du pilote doit être porté très loin devant lui dans le plan horizontal afin d’apprécier aussi bien que possible l’assiette et l’inclinaison. A ce stage les difficultés se traduisent souvent par une inclinaison (de refus) du côté vallée et par un dérapage dû à une action sur le palonnier du côté opposé à l’inclinaison (afin de ne pas s’éloigner du relief). Le champ visuel du pilote étant pris en grande partie par la montagne, la perception de l’inclinaison nulle sera un des premiers écueils rencontrés. Même si la tenue de l’assiette pose généralement moins de problèmes, elle demande d’imaginer au fur et à mesure de la montée où se situe l’horizontale. Bien sûr l’anémomètre sert à confirmer que l’assiette affichée correspond à la vitesse désirée.
Les nombreuses rafales rencontrées peuvent faire varier la vitesse indiquée de plus ou moins 20 km/h. En réagissant à ces modifications de vitesse on ne ferait qu’aggraver le manque ou l’excès de vitesse une fois la rafale traversée. (phénomène particulièrement fréquent lorsqu’on survole une alternance d’arbres ou de rocailles). Il est préférable de stabiliser l’assiette qui correspond à la vitesse de sécurité.
La vitesse de rapprochement doit être nulle et le vol symétrique. Les modifications de trajectoire nécessaires pour suivre la forme souvent accidentée de la crête doivent être anticipées et pilotées avec peu d’inclinaison (15 à 20°Winking. Rappelons que l’anticipation dépend du rayon de virage à l’inclinaison utilisée.
En fonction de la force du vent traversier, un angle de correction de dérive devra être affiché, sachant qu’à 120 km/h la dérive maximum est sensiblement égale à la force du vent en noeuds. (10 degrés de correction de dérive = 10 kt).
2/ Virage d’éloignement
Ce virage doit débuter avant que la montée ne cesse, à l’intérieur des thermiques qui rajoutent du volume et de la puissance à l’ascendance.
Le virage commence par le contrôle de l’anti-abordage de la même manière qu’habituellement. Puis, avant d’agir, le pilote doit porter son regard loin devant lui pour voir ses références visuelles.
Lors de la mise en virage, le défilement du repère capot accélère en même temps que l’inclinaison augmente ; les commandes ne revenant au neutre qu’après l’obtention de 40° environ. L’assiette cabre lentement jusqu’à ce que le repère capot soit positionné
légèrement sous l’horizon.
Le film d’une telle mise en virage lorsqu’il est connu du pilote, sert de modèle de référence et l’aide à apporter les corrections ou les adaptations de pilotage nécessaires. Le défaut commun est de ne pas contrôler ce que l’on fait au moment où on le fait dans ce cas le résultat ne peut être que variable ou médiocre. En approchant de la fin du premier quart de tour, un nouveau contrôle de la sécurité est indispensable. « L’angle mort » laissé à la mise en virage devenant accessible, le pilote tourne la tête de 90° vers l’intérieur en remontant le regard dans le plan horizontal. Le « relevé du menton » est un geste important car sans lui le contrôle de la sécurité se ferait là où le danger n’est pas et le risque de désorientation spatiale augmenterait.
3/ Fin du virage d’éloignement
A ce stage du virage la vitesse indiquée est de l’ordre de 95 km/h. Le pilote ayant replacé son regard loin devant lui, l’attention est portée sur le taux de virage qui doit être maintenu constant. Une action lente et progressive sur le manche vers l’arrière permet de garder le repère capot à la même hauteur et de ce fait, un défilement constant.
Le virage doit être maintenu jusqu’à un angle de retour à la pente compris entre 30 et 45°. La fin de ce virage pourra nécessiter une réduction de l’inclinaison afin de faire face à un manque de vitesse. Lors de cette phase l’incidence est relativement forte, il conviendra d’être vigilant et prompt à réagir au risque de décrochage par un retour à inclinaison nulle et une action franche manche avant.
4/ Retour à la pente
La sortie du virage est associée à une augmentation de vitesse par le pré-affichage de l’assiette « 110 km/h ».
Pendant la ligne droite qui le ramène à la crête le pilote apprécie sa trajectoire et sa vitesse de rapprochement d’une part, et d’autre part il n’oublie pas de contrôler son antiabordage dans le secteur vers lequel il se dirige.
Le manque d’aisance peut se traduire par une focalisation du pilote sur le pilotage du planeur, le rendant indisponible pour le reste.
La reprise de la pente doit être largement anticipée et se réalise avec peu d’inclinaison (15°Winking pendant ce virage le pilote compare sa trajectoire avec celle requise et adapte son inclinaison aux besoins.
La sortie du virage place le planeur en ligne droite, avec la correction de dérive nécessaire, sur une trajectoire parallèle à la pente et à la bonne distance. A cet instant, libéré d’une charge de pilotage complexe, le pilote peut disperser son attention ailleurs jusqu’au prochain virage.
Les règles essentielles :
1 Ne pas confondre vitesse et précipitation
2 Décomposez distinctement les différentes phases
3 Ne réagissez pas, réfléchissez avant d’agir
4 Regardez dehors.

Comments

Vol de Pente planeur 3

VITESSE DE RAPPROCHEMENT EN PLANEUR


La trajectoire ? C’est quoi ça ?
Le vol à proximité du relief engendre un risque évident de collision avec le sol. Il incombe au pilote de garder en permanence la possibilité de s’éloigner de la montagne. On parlera à chaque fois que le planeur se rapproche du sol, de trajectoire CONFLICTUELLE. Moins il restera du temps pour s’écarter, plus cette trajectoire sera dangereuse. La vitesse de rapprochement, dont dépend le temps avant la collision varie en fonction :
1 de la vitesse propre (donc de la Vi et de l’altitude)
2 du vent
3 de l’angle d’interception.
La perception du point d’aboutissement de la trajectoire tant dans le plan horizontal que vertical représente un pré-requis indispensable au pilotage en montagne.
Il a les chocottes !
Face au relief, un pilote néophyte, en subissant l’aspect « effrayant » de la montagne a du mal a apprécier objectivement la distance restante et réagira sans réflexion préalable.
Généralement, il tourne trop tôt et se retrouve trop loin de la pente. A l’issue de quoi, n’osant pas incliner du côté de l’obstacle, il mettra du pied pour essayer de s’en approcher
(tout faux le gars !).
Silence on tourne !
La vitesse de rapprochement peut s’évaluer grâce au grossissement de l’image que l’on a devant soi. En acceptant de regarder la montagne longuement comme un film, image après image, l’effet zoom est visible, le pilote peut alors en déduire (avec de la pratique) le temps qu’il reste avant la collision et le moment opportun pour débuter l’alignement.
Il faut anticiper
L’objectif est de se placer en ligne droite parallèle à la crête à une distance raisonnable. Pour cela il faut anticiper la mise en virage à faible inclinaison (environ 15 à 20°Winking et adapter celle-ci aux besoins plutôt que de retarder le virage au risque de se faire surprendre et de devoir incliner fortement pour ne pas percuter. La lecture de la trajectoire est essentielle pendant la réalisation de ce virage.
Afin de limiter le risque et la difficulté, le rapprochement « final » ne doit pas être perpendiculaire au relief. Une convergence de la trajectoire comprise entre 30° et 45° est satisfaisante.
Les règles essentielles :
1 Il faut apprécier la vitesse de rapprochement du planeur vers la pente.
2 Comparer la trajectoire réelle du planeur avec la forme du relief.
3 Adapter l’inclinaison au rayon de virage nécessaire.
4 Anticiper les virages de rapprochement et d’éloignement en utilisant des inclinaisons faibles.
5 Le long d’un relief rectiligne d’abord, « biscornu » ensuite, maintenir une vitesse de rapprochement nulle.
6 Regarder dehors.
Comments

Vol de pente Planeur 2

ORIENTATION SPATIALE en planeur


Il est où le hic ?
Avec ses sommets, ses vallées, sa végétation et ses nuages, la montagne est un environnement dans lequel le plan horizontal est difficile à percevoir. Si un pilote contrôle son assiette en maintenant constant l’espace repère capot/horizon, il fera inévitablement « les montagnes russes ». On peut observer chez un pilote de montagne débutant des actions potentiellement dangereuses comme le fait de piquer vers la plaine (donc d’accélérer) et de cabrer en revenant vers la montagne (donc de ralentir en direction du
sol).
Quelqu’un a-t-il vu l’horizon ?
Situer l’horizontale dans un tel chaos nécessite que l’on y accorde de la vigilance et du temps. Ne pas avoir conscience du problème se traduit généralement par un pilotage qui devient réactif, instrumental et agité.
T’as pas un sac ?
Les conséquences de la désorientation se remarquent par la perte du sens de l’équilibre (le corps ne connaît plus sa position dans l’espace), le fait que le pilotage perde de sa précision et de sa stabilité, le fait d’être malhabile, tendu, stressé, voire malade.
Afin de retarder ce phénomène il est important de conserver le plus longtemps possible le regard dans le plan horizontal (à l’image du motard qui prend un virage ou du canard qui garde sa tête immobile quelques soient les mouvements de son corps).
Cool mec
Du fait des accélérations subies en vol (poids apparent) le cerveau peut avoir du mal à gérer des informations contradictoires entre la perception de la position du corps dans l’espace d’une part et la perception visuelle de l’horizontale, d’autre part. C’est la vision périphérique qui perçoit la référence horizontale dans l’environnement qui nous entoure. Or sous l’effet du stress notre champ visuel se rétrécit et notre sens de l’équilibre se perd peu à peu. Le fait d’être décontracté et de porter notre regard vers l’infini va nous aider très naturellement à conserver une bonne orientation spatiale.
Mais il y a pire…
L’aspect effrayant de la paroi peut pousser un pilote non accoutumé à se recroqueviller sur lui-même (syndrome du chat) et à tirer inopinément sur son manche.
Les règles essentielles
1 Faire la moyenne des informations susceptibles de déterminer l’horizontale
2 Anticiper avec le regard pour ne pas se faire surprendre par un point écarté de l’horizontale (sommet, vallée) soit entre 20 et 30 degrés à l’intérieur du virage.
3 Accommoder le regard sur l’infini pour avoir le champ visuel le plus large possible.
4 Chercher à développer le sens de l’équilibre afin de ressentir physiquement l’attitude du planeur (assiette et inclinaison)
5 Regarder dehors.

Comments

Vol de pente planeur 1

« Vol de pente »

est le premier document d’une série qui traitera de l’ensemble des techniques et particularités du vol à voile en montagne. Il est bien sûr à l’usage de tout pilote de planeur concerné.
Il se veut être aussi un support de cours pour les instructeurs de clubs de plaine amenés à enseigner et à encadrer de façon épisodique en montagne.
Il a été élaboré par l’équipe pédagogique du CNVV de vol à voile et validé par la commission formation et sécurité de la fédération française de vol à voile.

ANTI ABORDAGE en planeur


Où est le problème
Plus de la moitié de l’activité du vol à voile français est réalisée en montagne. Si on rajoute à la forte densité de planeurs au mètre carré, le fait que presque tous les planeurs passent au même endroit, à la même hauteur, on peut considérer le risque d’abordage comme majeur. Le contrôle de l’anti-abordage est donc vital.
Particularité liée à la proximité du sol
Près du relief le pilotage demande plus d’attention et peut accaparer une grande partie de la disponibilité du pilote. Celui-ci se doit d’organiser son circuit visuel afin d’intégrer le contrôle de l’anti-abordage aux autres préoccupations (pilotage, lecture des instruments, la prochaine ascendance, la dérive).
Que fait la police ?
Parce que les réflexes s’acquièrent au début de la formation, il faut apprendre à regarder aux bons endroits et au bon moment. Attention par ailleurs à ces moments dans le vol où à cause de la fatigue et de l’attention qui se relâche, nous pouvons devenir un danger pour les autres et pour nous-mêmes. Instructeurs, SOYEZ EXIGEANTS.
Un train peut en cacher un autre
Afin de respecter une règle de priorité, il est possible qu’inconsciemment on focalise notre attention sur un seul planeur, le risque étant de ne pas voir celui ou ceux qui arrivent depuis un autre secteur. La situation est similaire lorsque dans une spirale on se trouve très proche du planeur précédent et que cela nous oblige à le surveiller en permanence. Notre champ visuel est alors recentré uniquement sur lui et nous rend aveugle sur le reste.
En vol de pente, laisser le passage en réalisant une manoeuvre visible d’évitement.
Cela permet de faire comprendre à l’autre pilote qu’on l’a bien en vue.
Les règles essentielles
1 Il faut considérer l’abordage comme un risque majeur.
2 Pour changer de trajectoire, assurer la sécurité longuement puis regarder loin devant
avant d’entamer l’action de pilotage.
3 En virage stabilisé, continuer à contrôler l’anti-abordage tous les 90 degrés en regardant
à l’intérieur du virage et dans le plan horizontal.
4 En ligne droite, bouger la tête autour de tous les axes.
5 En rapprochement de la crête ne pas focaliser sur la montagne mais penser à regarder si
d’autres planeurs (ou appareils volants) arrivent dans le même secteur.
6 Regarder dehors.

Comments

Déplacement à Marmande

Du 22 au 24 Juillet nous avons fait un déplacement à Marmande.

Les forces en présence :
Le LS7 YD et un Pégase DQ d'Itxassou.
Un Pégase EQ de Marmande.
Un LS6 d'Arcachon.

Les pilotes : Emmanuel, Max, Jack, Paul, Xavier, et une réception super par Françoise au Mas d'Agenais.
Sur l'aérodrome de Marmande, comme toujours, un accueil chaleureux et efficace par Daniel qui volera avec Emmanuel sur un Marianne.

Le départ a lieu vers 7 heures du matin depuis Saint Jean de Luz, sous un ciel baché et crachotant. Cependant, nous restons optimistes. L'arrivée se fait trois heures plus tard et tout de suite, on monte les planeurs dans la joie et un ciel toujours capricieux ; néanmoins, une météo favorable pour l'après midi.
Un bon déjeuner, merci Françoise, et un ciel en amélioration. Séance météo et tout le monde se prépare au décollage. Notre buse Max, accroche nous sommes rassurés et tout le monde décolle. C'est une journée particulière avec des nuages qui ne suivent pas les consignes du livre bleu cependant de beaux vols se feront.
Le lendemain une amélioration des conditions météo avec quand même des pompes carrées nous permettront de faire encore de beaux vols en suant un peu dans nos planeurs. Le 24 c'est l'apothéose : belles conditions, beaux vols, tout le monde en profite ; ce n'est que l'obligation de rentrer sur la Cote Basque qui nous fait descendre et quitter ces belles rues de nuages que l'on peut parcourir rapidement tout en montant.
Conclusions : beau séjour, instructif, bonne ambiance, beaux et bons planeurs. Pour les pilotes je reste modeste dans les superlatifs, cependant quand même!!!
Merci à Françoise et Max pour leur accueil au Mas, et bien sûr à toute l'équipe du centre de vol à voile de Marmande.
carte_marmandemeteo_marmandedejeuner_marmande

Comments

Vols du 14 Juillet 2016

L e 14 juillet 2016 a permis à deux de nos pilotes Paul et Max de faire à nouveau
une belle balade de 181 Kms sur nos Pyrénées et le Pays Basque.

 Le plafond a atteint 1700 m en fin d’après-midi. Le local a été assuré par les 2 pilotes avec les champs vachables répertoriés ( St Jean Pied de Port, Ostabat). Mauléon, Saint Jean Pied de Port, Estérencuby et la Rhune ont été virés. Le vol est disponible sur la Net Coupe.

Espérons avoir d'aussi belles journées dans les jours à venir pour que nos nouveaux qualifiés campagnes
puissent en profiter eux aussi.

vol paul Maxvol Paul

Comments

Carte Ivac

Voila la nouvelle carte d'Atterrissage à vue de notre terrain à Itxassou.
il y a des zones à éviter et de nouvelles zones de remorquage pour les différentes pistes.

Tour de Piste
Procédure de Remorquage

Comments

la campagne Marmandaise

Et oui nous avons la preuve écrite et signée.
Deux nouveaux campagnards à Itxassou.
Stephane et Manu
.
IMG_1677


IMG_1676
IMG_1675
On vous souhaite beaucoup de kilomètres à mettre sur la netcoupe pour participer au développement du vol à voile.

Comments

Stage Marmande

vol a voile. Un stage de vol en campagne

Ce ne sont pas des moustiques qui ont fait se lever les regards dans le ciel la semaine passée mais des planeurs ! Huit planeurs ont zébré le ciel mar- mandais tels d'immenses aigles qui paradaient majestueusement dans des rondes ascendantes ou descendantes. Tout l'art du pilotage qui consistait justement à naviguer sur la campagne, une technique bien particulière qui s'apprend. Ainsi le Centre de vol à voile du Marmandais a-t-il organisé un stage de pilotage d'une semaine sur des circuits de 50km autour de Marmande, 100 aller-retour. «Marmande est un site idéal qui n'a pas à souffrir d'un trafic aérien perturbant, ce qui facilite les évolutions» reconnaît Patrick Wailliez, instructeur à Bordeaux, venu animer ce stage. Ste-Foy la Grande, Villeneuve-sur-Lot, La Réole étaient les points fixés pour ces pilotages qui ont eu pour effet de donner un coup de projecteur au club de vol à voile de Carpète, club formateur comme se plaît à le rappeler son président Daniel Lajugie. AAccessible par la route qui mène à la piste de Grass-Track. Contact: 05.53.20.86.29.


marmande  article

Comments

Vol du 27 Mars 2016 Paul avec le LS7

  • Le 27 Mars 2016 après un décollage compliqué, l'accrochage a été fait et bien fait pour une belle balade sur les Pyrénées encore enneigés.Parcours LS7 2016-04-03 16.40.32

  • POUR LA VIDEO CLIC SUR CE LIEN

col d'irey 2016-04-03 16.52.49col zuarreteaco 2016-04-03 16.46.57

Col d'Irey 2600 m

pic ory 2016-04-03 16.50.35crete Urculu 2016-04-03 16.51.22

ORY 2500 M CRETE URTULU 2600 M


Elizondon
ELIZONDO 2200 M

Le parcours: Itxassou, Pic d'Ory, Elizondo, La Rhune, Itxassou 154 kms.

Comments

Quelques records en planeur

Pour informations quelques records en planeur.


  • RECORD ABSOLU DE DISTANCE: 3009 KMS PAR KLAUSS OHLMANN
  • Record d'altitude: 15 447 kms par Steve Fosset et Eynar Enevoldson ( américains) à El Calafate en Argentine sur DG500.
  • Record de vitesse sur un aller retour de 1000 kms: 203,1 km/heure par Jean Marc Clément et Pascal Fua ( français) en Argentine San Carlos de Bariloche, avec un Numbus 4 DM.
  • Record de vitesse sur un triangle de 100 kms: 289,4 km/heure par Klauss Ohlmann et Esteban Fechino en Argentine avec un Numbus 4 DM

Comments

ASSEMBLEE GENERALE 2016


assemble2016_cvv
repas_ag_2016

Après une AG un peu mouvementée, par une association de riverains qui semble tout d’un coup avoir l’oreille plus fine qu’il y a 8 ans
et plus, malgré les investissements importants fait par notre club en matière de nuisance sonore.
Nous avons clôturé la réunion chez Bonnet qui nous a bien soigné.
Merci au participants, bonne continuation au nouveau bureau.
Restons cependant vigilants, de méchants loups semblent nous guetter pour croquer l’aérodrome à leurs profits.

Comments

LA METEO DE FEVRIER/MARS 2016

neige_2016

IL FAUT BIEN LE REMARQUER LES CONDITIONS METEO DE FEVRIER ET MARS
ONT ETE PLUTOT MAUVAISES; DE LA NEIGE DU VENT UN PLAFOND BAS;
CEPENDANT LE MORAL EST RESTE LES BEAUX JOURS APPROCHENT

Comments

Laché Pégase


girard_jeremie

Lâché Pégase de Giraud Jérémy le 17/2/2016
Bravo et bons vols à toi de la part de tous les membres du CVV Itxassou


Comments

TS en peinture

Il va être tout beau notre Tango Sierra
Actuellement en peinture chez Magenco
magenco chantier navale
IMG_1618
IMG_1616

Comments

Ondulette du 01/11/2015

Par une Belle journée de Novembre
Paul a trouvé une ondulette, qui lui a permis un circuit sympathique entre la Rhune et le Gora Makil.
plan de vol Paulexplication vol de Paul
Il a un peu bagarré, c'est très bon pour maintenir la forme.
Bravo

Comments

Nouveau Brevet

nicolas

Le 21/08/2015
Nicolas Martial a obtenu sont brevet de pilote planeur avec comme testeur Francis Boudaud.
Bravo à Nicolas, merci à l'instructeur Yvan et au Testeur Francis.
Bons vols à Nicolas.

Comments

CVV Itxassou et Sud Ouest

Champion de France voltige planeur 2015
les honneurs de la presse Sud Ouest

yvan_sud_ouest

Comments

Félicitations au Champion

Yvan a organisé un pot pour fêter son succès au championnat de voltige 2015.
La participation a été nombreuse, merci pour votre participation, pour un renouveau de nos couleurs hors de nos frontières.
Nous remercions la Mairie d'Itxassou, pour la présence d'un de ces membres actif.
Et il faudra lire l'article de l'interview d'Yvan dans Sud Ouest.

coupe yvan
receptin yvan

Comments

Exposition Sport et Nature

En Avril 2015 nous avons participer à une exposition SPORTS ET NATURE dans la salle IRATY de Biarritz.
Nous avons fait l’exposition avec la présentation vue du ciel, et le simulateur de la fédération.
Yvan et Paul sont arrivés à décoller depuis Itxassou au treuil??
Nous avons tait de nombreuses démonstrations et fait découvrir notre sport, qui semble peu connu dans notre région.

Merci encore au participants du club qui ont assurés une présence efficace sur le stand pendant 4 jours.iraty
planeur expo

Comments

DELTA ROMEO LE RETOUR



Le 3/08/2014
Deux événements:

  1. - Après une longue absence pour revitalisation Delta Roméo est de retour. Il a pris un peu de poids, cependant il plane toujours. Bon pour le service volant.
  2. - Première journée avec l'Ikarus comme remorqueur unique de la journée, avec un nouveau pilote remorqueur Pierrot qui vient d'être lâché sur ULM comme remorqueur. Ce qu'il a bien arrosé en belle compagnie samedi soir, merci pour le champagne.


Sinon ce jour le plafond est resté assez bas 750 métres QNH avec des pointes à 800 métres QNH. Le Janus en allant jusqu'a 10 Kilométres de l'aérodrome il est donc sortie du local en finesse 20 même à finesse 25, presque de la campagne.

DR4
DR2

Comments

Stage Marmande 2014



Le stage de vol à voile 2014 à Marmande.

Tout d'abord merci à Max pour son accueil et aux membres du CVV Marmande. Son instructeur et Président, Daniel Lajugie, a permis à certains de nous de découvrir le vol de campagne en Plaine en pure thermique.
La semaine a été superbe et très instructive.
Nous avons pu apprécier le départ de beaux planeurs en provenance de Munich d'Allemagne vers Toulouse dans un ciel bleu. Impressionnant une fois en altitude c'est tout droit à très vive allure et on marsouins.

Pour les participants: Albert, Gil, Christian, Noél, Max, Jean Hervé notre instructeur, xavier ce fut encore une fois très instructif. Les vols dans du bleu apporte de nouvelles sensations, comme pour moi un point bas sympathique. Par contre il y a des champs un peu partout, et la région offre de nombreux terrains de vache.

Cliquer sur l'image pour les vidéos

marmande4marmande 1

Comments

Brevet pour l'IKARUS



L'Ikarus a son premier breveté Patrice Mariotte;

Marriotte

Bravo et bientôt en remorquage. Bonne progression pour les autres pilotes remorqueurs qui désirent utiliser l'ULM

Comments

Arrivée de l'Ikarus



Le nouveau remorqueur Ikarus est arrivée au club.
Pour la formation des prochains pilotes remorqueurs il faut prendre contact avec Yvan.


ikarus300
Comments

Laché solo Thibault


Par une belle journée d'hiver au Pays Basque le CVV Itxassou était actif.
Premier vol sur un mono de Thibault (Astir)

Préparation au Décollage
CVV VOL THIBAULT

Super aterrissage
Comments

Le 21/12/2013 nouveau Brevet



L'année 2013 finit en fanfare avec un nouveau Brevet planeur pour Stephane HERMASZEWSKI ci-dessous.
srephane brevet
Super et bons vols parmi nous.
Et nous avons le plaisir de compter parmi nous au CVV Itxassou un nouvel élève de - 25 ans Ricardo DA COSTA
(la photo au prochain post)
Comments

Stagiéres au CVV



Nous avons eu le plaisir d'accueillir deux jeunes stagiaires au CVV.
Matteo Feret (à gauche) et Thomas Dratwinski (à droite
)
jeunes BIA
Ils viennent du collège Endarra d'Anglet, où ils ont suivis le BIA avec Yvan Lamolie l'année dernière.
Durant leurs stages ils ont participés à la vie de la piste, au démontage du Janus, à son polissage, démontage des sièges etc...
Et ils ont fait chacun un vol de 30 minutes.
Bravo et merci pour leur participation dynamique et efficace. Nous leur souhaitons tous de pouvoir les retrouver comme des pilotes brevetés sur nos planeurs.
Comments

Stage voltige Itxassou



Stage de voltige à Itxassou en Octobre 2013

VOLTIGE

avec comme moniteur Daniel Serres et comme élèves:
Jean Pierre, Jean Luc, Jean Hervé, Yvan.
Les conditions furent bonnes dans l'ensemble.
Les élèves un peu remués, cependant satisfaits du programme.
Bravo à tous

Comments

Laché Maxime




J'ai été lâché solo le 14 septembre et j'ai fait mon heure le 15 du même mois.
J'ai commencé ma formation planeur à Itxassou à la mi-juin, déjà titulaire d'un PPL(A) obtenu en mars dernier.
J'ai été laché en 15h en DC (25 vols) après 15 jours passés à attendre un vent clément...
Je suis aujourd'hui à 9 vols solos, il m'en manque un pour passer le brevet et j'ai malheureusement quitté la région pour les études la semaine dernière (j'étais en stage 4 mois dans le pays Basque). Je vais essayer de revenir un WE pour passer le brevet.
Pour l'histoire, j'ai découvert le vol à voile lors un stage d'initiation organisé par mon école en avril 2012 à Luchon.
Maxime Bonamy
maxime bonany
Comments

STAGE MARMANDE

PROPOSITION DE L'ORGANISATION

Au cas ou , malgré les imprécations réunies des membres du club et les efforts du Comité directeur, la mousson continue, le stage de planeur à Marmande sera remplacé par deux épreuves
- Course au canard dans le canal du Midi. Notes;
 Une plume de queue 1 point
 Une patte 2 points
 Un cou 4 points
 Un testicule 50 points
- Course de barque sur la Garonne qui devrait normalement être en crue:
Ceux qui ne coulent pas 50 points.
Pour les autres nous ferons fonctionner l'assurance tous risques.
Qui dit que les membres du club sont réac ?
Max
Comments

Stage Jacca avril 2013

Les participants au Stage de Jacca Avril 2013
DE BONNES CONDITIONS DE VOL

jacca participants
JACCA 2013 DEPART

Pour voir d'autres photos
CLIQUER ICI
Comments