laché Ugo vol a voile


Félicitation à notre nouveau lâché
sur la plateforme de vol à voile
à Itxassou au Pays Basque.
Ugo tout sourire au départ.
Encore plus à l'arrivée

Ugo laché

Comments

GIVAV DES CHANGEMENTS

Bonjour à vous vélivoles


Des changements sur votre compte GIVAV.
Une nouvelle adresse de connexion:

https://mobile.givav.fr

Un tuto pour vous connecter:

http://wiki.givav.fr/index.php/GIVAV_mobile

Une fois à l'intérieur choisir:
PREFERENCE / MES CLUBS
En bas de la Page:
NOUVEAU

A VOS ORDIS

Comments

Vol de Pente planeur 5

TECHNIQUE DE PILOTAGE PLANEUR DANS LES DIFFERENTES PHASES



Pasted Graphic

1 la ligne droite
2 Virage d’éloignement
3 Fin du virage d’éloignement
4 Retour à la pente
1/ La ligne droite
C’est la partie où l’on gagne le plus d’altitude.
La trajectoire doit être maintenue parallèle à la crête et à une distance raisonnable de celle-ci (50 m). Le regard du pilote doit être porté très loin devant lui dans le plan horizontal afin d’apprécier aussi bien que possible l’assiette et l’inclinaison. A ce stage les difficultés se traduisent souvent par une inclinaison (de refus) du côté vallée et par un dérapage dû à une action sur le palonnier du côté opposé à l’inclinaison (afin de ne pas s’éloigner du relief). Le champ visuel du pilote étant pris en grande partie par la montagne, la perception de l’inclinaison nulle sera un des premiers écueils rencontrés. Même si la tenue de l’assiette pose généralement moins de problèmes, elle demande d’imaginer au fur et à mesure de la montée où se situe l’horizontale. Bien sûr l’anémomètre sert à confirmer que l’assiette affichée correspond à la vitesse désirée.
Les nombreuses rafales rencontrées peuvent faire varier la vitesse indiquée de plus ou moins 20 km/h. En réagissant à ces modifications de vitesse on ne ferait qu’aggraver le manque ou l’excès de vitesse une fois la rafale traversée. (phénomène particulièrement fréquent lorsqu’on survole une alternance d’arbres ou de rocailles). Il est préférable de stabiliser l’assiette qui correspond à la vitesse de sécurité.
La vitesse de rapprochement doit être nulle et le vol symétrique. Les modifications de trajectoire nécessaires pour suivre la forme souvent accidentée de la crête doivent être anticipées et pilotées avec peu d’inclinaison (15 à 20°Winking. Rappelons que l’anticipation dépend du rayon de virage à l’inclinaison utilisée.
En fonction de la force du vent traversier, un angle de correction de dérive devra être affiché, sachant qu’à 120 km/h la dérive maximum est sensiblement égale à la force du vent en noeuds. (10 degrés de correction de dérive = 10 kt).
2/ Virage d’éloignement
Ce virage doit débuter avant que la montée ne cesse, à l’intérieur des thermiques qui rajoutent du volume et de la puissance à l’ascendance.
Le virage commence par le contrôle de l’anti-abordage de la même manière qu’habituellement. Puis, avant d’agir, le pilote doit porter son regard loin devant lui pour voir ses références visuelles.
Lors de la mise en virage, le défilement du repère capot accélère en même temps que l’inclinaison augmente ; les commandes ne revenant au neutre qu’après l’obtention de 40° environ. L’assiette cabre lentement jusqu’à ce que le repère capot soit positionné
légèrement sous l’horizon.
Le film d’une telle mise en virage lorsqu’il est connu du pilote, sert de modèle de référence et l’aide à apporter les corrections ou les adaptations de pilotage nécessaires. Le défaut commun est de ne pas contrôler ce que l’on fait au moment où on le fait dans ce cas le résultat ne peut être que variable ou médiocre. En approchant de la fin du premier quart de tour, un nouveau contrôle de la sécurité est indispensable. « L’angle mort » laissé à la mise en virage devenant accessible, le pilote tourne la tête de 90° vers l’intérieur en remontant le regard dans le plan horizontal. Le « relevé du menton » est un geste important car sans lui le contrôle de la sécurité se ferait là où le danger n’est pas et le risque de désorientation spatiale augmenterait.
3/ Fin du virage d’éloignement
A ce stage du virage la vitesse indiquée est de l’ordre de 95 km/h. Le pilote ayant replacé son regard loin devant lui, l’attention est portée sur le taux de virage qui doit être maintenu constant. Une action lente et progressive sur le manche vers l’arrière permet de garder le repère capot à la même hauteur et de ce fait, un défilement constant.
Le virage doit être maintenu jusqu’à un angle de retour à la pente compris entre 30 et 45°. La fin de ce virage pourra nécessiter une réduction de l’inclinaison afin de faire face à un manque de vitesse. Lors de cette phase l’incidence est relativement forte, il conviendra d’être vigilant et prompt à réagir au risque de décrochage par un retour à inclinaison nulle et une action franche manche avant.
4/ Retour à la pente
La sortie du virage est associée à une augmentation de vitesse par le pré-affichage de l’assiette « 110 km/h ».
Pendant la ligne droite qui le ramène à la crête le pilote apprécie sa trajectoire et sa vitesse de rapprochement d’une part, et d’autre part il n’oublie pas de contrôler son antiabordage dans le secteur vers lequel il se dirige.
Le manque d’aisance peut se traduire par une focalisation du pilote sur le pilotage du planeur, le rendant indisponible pour le reste.
La reprise de la pente doit être largement anticipée et se réalise avec peu d’inclinaison (15°Winking pendant ce virage le pilote compare sa trajectoire avec celle requise et adapte son inclinaison aux besoins.
La sortie du virage place le planeur en ligne droite, avec la correction de dérive nécessaire, sur une trajectoire parallèle à la pente et à la bonne distance. A cet instant, libéré d’une charge de pilotage complexe, le pilote peut disperser son attention ailleurs jusqu’au prochain virage.
Les règles essentielles :
1 Ne pas confondre vitesse et précipitation
2 Décomposez distinctement les différentes phases
3 Ne réagissez pas, réfléchissez avant d’agir
4 Regardez dehors.

Comments

Vol de Pente Planeur 4

PRE-REQUIS ET EXERCICES SPECIFIQUES EN PLANEUR


Au ras des cailloux
A basse altitude, les pilotes manquent généralement d’habileté et commettent des fautes de pilotage (décrochage, dérapage, autorotation).
Pour acquérir un peu d’aisance et de précision de pilotage une période d’accoutumance à la proximité du sol est nécessaire.
Un entraînement sur une pente «école » permettra au pilote d’atteindre un niveau de disponibilité et de dispersion d’attention suffisant pour poursuivre ses apprentissages.
Mais ça bouge
Les basses couches sont le siège de mouvements d’air verticaux, les rafales. Elles créent des turbulences, modifient l’incidence et l’attitude du planeur, font varier la vitesse.
De vrais trouble-fêtes.
Elles représentent un réel danger car elles peuvent amener le planeur dans le domaine des grands angles d’incidence, voire même au-delà de l’incidence de décrochage.
Pour maintenir son planeur dans le domaine de vol et connaître sa marge de manoeuvre avant la perte de contrôle, le pilote de montagne doit avoir conscience de ce qu’il fait subir à sa machine et de ce qu’elle est capable de supporter. Il doit prendre en compte de multiples éléments : assiette, vitesse, inclinaison, facteur de charge, rayon de virage imposé…
Dans ce milieu « chahuté », la notion de pré-affichage (assiette/inclinaison) est une nécessité et prend toute son importance.
Gardez les limites à distance
La proximité du sol impose de disposer d’une réserve d’énergie suffisante pour faireface aux impondérables. A cet effet on volera au moins à la vitesse de finesse max (environ 110 km/h). Cette réserve d’énergie cinétique permettra de faire une éventuelle manoeuvre d’évitement, de supporter une forte inclinaison ou d’optimiser l’efficacité des virages en vol de pente (vitesse de sécuritéWinking.
J’ai jamais fait ça !
Le virage en vol de pente est un peu particulier car son rayon doit être faible pour rester dans l’ascendance et consommer le moins d’altitude possible.
Imaginez une casse de câble après décollage à 100 mètres de hauteur, le virage de 180° à réaliser dans ces conditions est similaire au virage en vol de pente.
Entraînez-vous loin des montagnes à faire des demi-tours à altitude constante, à partir de 130, 120 puis 110 km/h.
Après la mise en virage, il faut placer le repère capot sensiblement sur la ligne d’horizon et conserver cette assiette pendant tout le demi-tour (l’action sur le manche vers l’arrière est continue et progressive). Vous remarquerez que le facteur de charge reste constant.
Au cours du virage, dans le cas où la vitesse ferait défaut, il faut commencer par diminuer l’inclinaison en maintenant l’assiette constante. Le virage doit pouvoir être achevé à faible inclinaison et faible vitesse, avant d’accélérer à nouveau à inclinaison nulle. Vous noterez l’influence des variations d’incidence sur le rayon de virage. Si on « rend » la main, le défilement du repère capot ralentit, le rayon s’élargit et le planeur descend. Si on augmente progressivement l’incidence pendant le virage, le défilement est maintenu ou accéléré, le rayon de virage réduit « à trois fois rien » et la perte d’altitude reste limitée (bonnes raisons pour débuter le virage avec un peu d’énergie cinétique).
Si vous laissez malencontreusement votre assiette piquer au début de virage, il vous faudra une action de grande amplitude sur le manche pour récupérer la bonne assiette et vous subirez alors un facteur de charge important. Gardez en mémoire que la vitesse de décrochage varie en fonction de V
facteur de charge.
Entraînez-vous
En biplace :
1 Au vol à basse altitude
2 Au vol aux grands angles d’incidence
3 A réagir à la proximité du décrochage et de l’autorotation (mise en garde)
4 A piloter des mises en virage avec des pré-affichages d’assiette
5 A apprécier la marge de manoeuvre par rapport à la perte de contrôle
6 A faire des demi-tours à altitude constante
7 A faire varier le taux de virage
8 A finir un virage à vitesse faible
9 Regarder dehors.
Comments

Vols du 14 Juillet 2016

L e 14 juillet 2016 a permis à deux de nos pilotes Paul et Max de faire à nouveau
une belle balade de 181 Kms sur nos Pyrénées et le Pays Basque.

 Le plafond a atteint 1700 m en fin d’après-midi. Le local a été assuré par les 2 pilotes avec les champs vachables répertoriés ( St Jean Pied de Port, Ostabat). Mauléon, Saint Jean Pied de Port, Estérencuby et la Rhune ont été virés. Le vol est disponible sur la Net Coupe.

Espérons avoir d'aussi belles journées dans les jours à venir pour que nos nouveaux qualifiés campagnes
puissent en profiter eux aussi.

vol paul Maxvol Paul

Comments

la campagne Marmandaise

Et oui nous avons la preuve écrite et signée.
Deux nouveaux campagnards à Itxassou.
Stephane et Manu
.
IMG_1677


IMG_1676
IMG_1675
On vous souhaite beaucoup de kilomètres à mettre sur la netcoupe pour participer au développement du vol à voile.

Comments

ASSEMBLEE GENERALE 2016


assemble2016_cvv
repas_ag_2016

Après une AG un peu mouvementée, par une association de riverains qui semble tout d’un coup avoir l’oreille plus fine qu’il y a 8 ans
et plus, malgré les investissements importants fait par notre club en matière de nuisance sonore.
Nous avons clôturé la réunion chez Bonnet qui nous a bien soigné.
Merci au participants, bonne continuation au nouveau bureau.
Restons cependant vigilants, de méchants loups semblent nous guetter pour croquer l’aérodrome à leurs profits.

Comments

Laché Pégase


girard_jeremie

Lâché Pégase de Giraud Jérémy le 17/2/2016
Bravo et bons vols à toi de la part de tous les membres du CVV Itxassou


Comments

Février 2015



Bonjour à tous
Février 2015 nous a offert de belles journée de vols au dessus des sommets enneigés.
Il a même été possible de monter à 1200 m QNH, pour voir la splendide chaine des Pyrénées sous la neige.
Voir les photos:

chaine pyrenes neige
Chaine des Pyrénées
altitude neige
Début des 1200 M
mont d'arain neige
Mont d'arain

Comments

Stage Marmande 2014



Le stage de vol à voile 2014 à Marmande.

Tout d'abord merci à Max pour son accueil et aux membres du CVV Marmande. Son instructeur et Président, Daniel Lajugie, a permis à certains de nous de découvrir le vol de campagne en Plaine en pure thermique.
La semaine a été superbe et très instructive.
Nous avons pu apprécier le départ de beaux planeurs en provenance de Munich d'Allemagne vers Toulouse dans un ciel bleu. Impressionnant une fois en altitude c'est tout droit à très vive allure et on marsouins.

Pour les participants: Albert, Gil, Christian, Noél, Max, Jean Hervé notre instructeur, xavier ce fut encore une fois très instructif. Les vols dans du bleu apporte de nouvelles sensations, comme pour moi un point bas sympathique. Par contre il y a des champs un peu partout, et la région offre de nombreux terrains de vache.

Cliquer sur l'image pour les vidéos

marmande4marmande 1

Comments

vol du 17/5/2014 pic d'Ory



Le 17/5/2014
Un joli vol vers le Pic d'Or en Janus équipage: Max et Xavier et en compagnie de Paul dans un Pégase.

Pic d'ory la chaine

balade pic d'ory
Neve Pic d'oryaltimétre pic d'ory

Comments

Le 21/12/2013 nouveau Brevet



L'année 2013 finit en fanfare avec un nouveau Brevet planeur pour Stephane HERMASZEWSKI ci-dessous.
srephane brevet
Super et bons vols parmi nous.
Et nous avons le plaisir de compter parmi nous au CVV Itxassou un nouvel élève de - 25 ans Ricardo DA COSTA
(la photo au prochain post)
Comments

Stagiéres au CVV



Nous avons eu le plaisir d'accueillir deux jeunes stagiaires au CVV.
Matteo Feret (à gauche) et Thomas Dratwinski (à droite
)
jeunes BIA
Ils viennent du collège Endarra d'Anglet, où ils ont suivis le BIA avec Yvan Lamolie l'année dernière.
Durant leurs stages ils ont participés à la vie de la piste, au démontage du Janus, à son polissage, démontage des sièges etc...
Et ils ont fait chacun un vol de 30 minutes.
Bravo et merci pour leur participation dynamique et efficace. Nous leur souhaitons tous de pouvoir les retrouver comme des pilotes brevetés sur nos planeurs.
Comments

Vol à voile Juin 2013 Marmande




Juin 2013 Stage campagne à Marmande.
Deux planeurs d'Itxassou le Janus et un Pégase.6 participants avec JH Polard comme instructeur.
Ci-dessous une vidéo sur les préparatifs du stage.



De Max:

Finalement le stage à Marmande s'est réalisé dans une éclaircie.Il n'y a pas eu besoin d'organiser une course au canard.
Petits plafonds ( 1000 m), pompes hachées et irrégulières mais de quoi tenir.
Sur les 5 jours, 4 étaient volables mais beaucoup d'humidité et donc difficile de réaliser des circuits intéressants.
Le maximum a été 2 circuits en Pégase sur Villeneuve/Lot - Sainte Foix la Grande soit autour de 140 kms. Le Janus est allé jusqu'à Villeneuve mais le retour a été plus que laborieux avec points bas compliqués à remonter.
L'équipe de pilotes de Marmande a été plus qu'à la hauteur de son habituelle réputation. Aide à la mise en piste, accueil chalereux, place pour nos planeurs dans le hangar, disponibilté.
Le temps était mauvais sur toute la France, ce n'était pas un phénomène local. Dommage car cette plateforme est splendide pour des vols vers l'est.
Les participants:
Jean Hervé Polard
Xavier Brunaud
Christian Darmaillacq
Albert Fournier
Gilles Granereau
Max Granereau
Grand merci aux dames Françoise et Annette   qui nous ont régalés.
Comments

l'ile d'Yeu en planeur



Un joli vol de la Roche sur Yon et au dessus de l'ile d'Yeu.
393,84 KMS le 18/7/2013, altitude max 2100 métres au dessus de la cote pour traverser l'océan par Philippe Galeron en Duo Discuss
ile d'yeu en planeur

Voir le vol sur:
http://cunimb.net/igc2map.php?lien=http://prod.netcoupe.net/Download/DownloadIGC.aspx?FileID=19505

Le vol en campagne
Comments

STAGE MARMANDE

PROPOSITION DE L'ORGANISATION

Au cas ou , malgré les imprécations réunies des membres du club et les efforts du Comité directeur, la mousson continue, le stage de planeur à Marmande sera remplacé par deux épreuves
- Course au canard dans le canal du Midi. Notes;
 Une plume de queue 1 point
 Une patte 2 points
 Un cou 4 points
 Un testicule 50 points
- Course de barque sur la Garonne qui devrait normalement être en crue:
Ceux qui ne coulent pas 50 points.
Pour les autres nous ferons fonctionner l'assurance tous risques.
Qui dit que les membres du club sont réac ?
Max
Comments

Stage Jacca avril 2013

Les participants au Stage de Jacca Avril 2013
DE BONNES CONDITIONS DE VOL

jacca participants
JACCA 2013 DEPART

Pour voir d'autres photos
CLIQUER ICI
Comments

Vol d'instruction



Vol d'instruction avec Yvan et Stan Peuch au dessus de l'arzamendy il y a quinze jours
artzamendy
instruction
Comments