C’est le 17 juillet 1955 que le Maire d'Itxassou, Mr Edouard, donne l'autorisation aux Ailes Basques, qui étaient alors l'aéroclub de Biarritz, d'utiliser comme terrain d'atterrissage, après négociation avec les propriétaires, les parcelles de fougères et champs de la dorsale de l'Urzumu. Aplanies par la suite, elles ont donné permis de créer une piste de 600 m de long.

Au préalable , le 30 juin 1955,une instructrice de planeur, Madeleine Renaud avait décollé de Biarritz sur un planeur en bois et toile et s’était posée sur une bande dégagée par un propriétaire, sur le Mont Urzumu, l'endroit de l'aérodrome actuel. Eh oui, c'est une femme qui vola la première à Itxassou , tant pis pour les matchos !

Le terrain fut appelé du nom du Sous Lieutenant Robert IRIBARNE, en la mémoire de ce fils du village, pilote héroïque de l’escadrille Normandie Niemen, abattu au combat dans les derniers mois de la guerre 39/45.


http://www.meteo-itxassou.ovh/Diaporama.html



webcam CVV Itxassou

Par la suite, dans les années 60, le lancement se fera par l’aide d’un treuil, mais les 600 mètres de câble ne permettaient de monter le planeur qu’à 150m, juste de quoi faire le tour de piste.

Zone de saut d’entraînement des commandos du 1er RPIMA, le terrain est considéré à usage restreint en raison de sa spécificité de forme de porte avion et de sa longueur réduite qui nécessitent des autorisations spéciales. Afin d’éviter autant que possible les nuisances sonores le tour de piste se fait au nord, et depuis plusieurs années, le club a organisé des tours de piste et atterrissages spécifiques aux remorqueurs pour éviter au maximum les survols en basse altitude sources de bruits.

L’association dispose de 7 planeurs plastique – 4 monoplace et 3 biplaces- et effectue environ 1000 h de vol/an, variable selon la météo. Elle est composée de 60 membres, et forme une moyenne de 3 pilotes/an grâce à deux instructeurs. Hommes, femmes, jeunes ou moins jeunes, tout le monde peut adhérer au club, la condition étant une bonne santé physique. L’association aide les élèves, quelque soit leur âge, en offrant des heures de vol gratuites après le passage du brevet et les jeunes de moins de 25 ans reçoivent en plus des bourses fédérales à l’occasion du premier vol solo ainsi que du brevet, qui représentent environ 20% du coût de la formation.
Pour les jeunes, une formation de pilote peut être un premier pas et une référence dans le monde des métiers de l’aéronautique, que ce soit comme personnel navigant ou technique.

Le club, membre de la Fédération française du vol à voile, est ouvert toute l’année l’après midi,les mercredi , samedi , dimanche et jours fériés, ainsi qu’au mois d’août, et fait découvrir le vol à voile à environ 200 personnes chaque année sous forme de vol d’initiation. La doyenne des «  baptisés » ayant 88 ans !
Cette année, cinq journées ont été réservée aux habitants du village, au moment des fêtes et ont permis à une quinzaine de personnes de voler à un prix réduit.

Le CVV a cette particularité, si chère à tous les Itxasoars, d’être dans un cadre magnifique, et le survol du Pas de Rolland, la vue dégagée jusqu’à la côte landaise, les Pyrénées , l’approche du Mondarrain ou de l’Artzamendi, le vol avec les vautours sont des spectacles uniques.